Alfons Mucha artiste tchèque de l’Art Nouveau

Alfons Mucha artiste tchèque de l'Art Nouveau.  Cet artiste tchèque a déployé sa carrière à Paris aux alentours de 1900. Il créa des affiches pour le théâtre, les savons, les parfums, le champagne. Il décora des boutiques, créa des bijoux et devint l'une des figures majeures de l'Art Nouveau.

La fondation Mucha de Prague organise au musée du Luxembourg une belle exposition réunissant des affiches mais aussi de nombreux dessins, peintures bijoux et pastel que l'artiste tchèque réalisa à Paris et Prague durant sa carrière.

Né en 1860 Alfons Mucha est l'un des artistes Art Nouveau les plus populaires. Installé à Paris dès 1863, il fréquente l'académie Julian et se cherche une carrière d'illustrateur. Son dessin est exquis, les formes ondoyantes des femmes qu'il dessine sont nouvelles.

Il utilise la photographie et se constitue un important catalogue de la femme parisienne. Tantôt rêveuse et poétique, tantôt fatale et orientale, jamais ampoulée, toujours légère.

Ce style n'échappe pas à Sarah Bernhardt qui lui demande de lui réaliser une affiche pour la pièce de Victorien Sardou Gismonda. Ainsi, il la met en scène l'actrice dans ses plus beaux vêtements défilant le jour des Rameaux. Et il crée ainsi une nouvelle image très moderne, de la star qui lui donnera l'exclusivité des affiches de ses pièces pendant 6 ans.

Alfons Mucha artiste tchèque de l'Art Nouveau

Longtemps décrié comme étant le représentant du style "nouille" son art est loin d'être superficiel. Les femmes qu'il représentent frisent le regard symboliste. Les femmes sont belles, dont le regard fatal est si énigmatique qu'elle en deviennent légères et attachantes. C'est ce qui attire le regard des parisiens, qui, férus de théâtre, sont sensibles aux affiches qui couvrent les murs de la capitale.

Mucha est aussi allé aux États-Unis en 1906, puis à Prague où réalise des vitraux pour la cathédrale. On lui doit aussi quantité de dessins de bijoux inspirés tant de l'orient que de l'Egypte ou du Japon. Quelques fines sculptures de petit format voisineront aussi avec des bijoux et des affiches pour des cosmétiques et des parfums.

Ainsi, c'est toute la femme de la Belle Epoque  que nous découvrirons à travers son œuvre.

 

 

Aller à la barre d’outils