Amsterdam au XVIIe siècle

Amsterdam au XVIIe siècle

Amsterdam, une capitale prospère

« Cette ville est une des plus belles, des plus riches, des plus marchandes, non seulement de la Hollande mais du monde, une des plus florissante d’Europe » . Nul miracle, cette prospérité est aussi due au déclin de Bruges. Anvers passée sous la domination des espagnols en 1585 double sa voisine flamande et provoque son déclin. La fermeture de l'Escaut lui sera fatale.

Désormais les navires du monde entier fréquentent le port d'Amsterdam. La marine  hollandaise est extrêmement prospère.  En effet, à cette époque, cette dernière est aussi importante que celle de la France et de l’Angleterre réunie. On y trouve toute la richesse de l’Orient: textile, sucre, tabac, distillerie, imprimerie, verre, céramique).

La Compagnie des Indes

Grâce à la VOC, cette formidable machine marchande affrète les bateaux, les construit, finance les expéditions. Ces dernières sont aussi bien commerciales vers l'Orient, que militaires contre l'Angleterre. L'activité commerciale inonde les places et les marchés d'Amsterdam. Les investissements sont énormes, si bien que tout Amsterdam est concernée par la VOC.

Les activités de la banque et du change sont aussi très importantes. Elles permettent de financer les guerres et la construction des navires. Les banquiers et agents sont évidemment très riches. Presque la moitié de la population vit dans les villes dont l'agrandissement ne tient que par un savant réseau de polders. Les Hollandais ont en effet gagné des terres sur la mer, grâce à un savant travail de polders.

Une opulence cachée

Mais cette population a crée la plus riche entreprise coloniale de l'époque. Elle se nourrit essentiellement de pain En effet, convertie au protestantisme, elle fait peu de chair, peu de fête, peu d'excès, elle mange peu de viande, peu de poisson et se porte admirablement bien. Elle se porte sans doute mieux que l'Allemagne ou la France qui accusent les effets d'une peste épouvantable et des méfaits de la Guerre de Trente Ans. Néanmoins quand elle se réunit en corporation, elle fait un banquet où l'on voit des mets riches dans des vaisselles de qualité dévoilant une parfaite opulence.

Depuis la scission entre les Pays-Bas du nord et les Flandres, le calvinisme qui est devenu en 1578 la religion d’État, ce qui signifie que seuls, les calvinistes ont accès aux fonctions publiques. Mais n’oublions pas que les chrétiens et les juifs y sont aussi nombreux et...acceptés. Cette religion réformée a une répercussion sur la peinture car les sujets religieux. En effet, les vierges, les saints et les martyrs, les scènes de la vie du Christ sont bannies. Par ailleurs, les temples sont dénudés de peintures et d'ornements.

Dans ce cadre, de nombreux peintres vont faire leur carrière comme Rembrandt, Vermeer, Ter Borch, Peter de Hooch et bien d'autres encore.

Aller à la barre d’outils