LA CITE UNIVERSITAIRE UN HYMNE A LA PAIX

La Cité universitaire un hymne à la paix: visite de ce lieu où les étudiants de 140 nations cohabitent dans la paix pour forger le monde de demain, est aussi une pépinière de monuments historiques au milieu d'un parc. De l'Indonésie au Japon, en passant par l'Argentine, le Liban, le Canada et la Norvège, notre promenade nous mènera dans un parcours exotique dans un bouillon de culture international.

Après le carnage de a Guerre de 14, un formidable élan pousse des humanistes à donner leur fortune pour construire un lieu de culture pour la jeunesse internationale. Seuls, les étudiants en cycle supérieur sont admis, pour vivre et partager leur habitation dans des maisons abritant des dizaines de chambres, studios et petits appartements. Chaque maison accueille des étudiants de son pays mais aussi de ceux des autres, et la différence des nationalités s'apprivoise grâce à cette promiscuité.

La cité a été construite à partir de 1921 et s'est développée par étape jusqu'à la Seconde Guerre. A la tête de cette formidable entreprise, des donateurs: Deuscht de la Meurthe d'abord, Rockfeller, David David-Weill, Jean Branet, mais surtout André Honorat, personnage emblématique de la Cité. Ces derniers mettent à disposition l'argent nécessaire à l'acquisition des terrains gagnés sur les anciens forts de Thiers et sur la commune de Gentilly. André Honorat, lui, dynamise l'avancée des travaux, et en assure l'esprit.

Nommé ministre de l'Instruction Publique en 1920, il met en pratique ses idées visionnaires et humanistes, que sont l'accueil des étrangers, la lutte contre la tuberculose, la culture ouverte aux pauvres. Voyageur infatigable, il parvient à convaincre les industriels fortunés de tous les pays mais aussi els gouvernements, en ne leur parlant pas que d'argent mais de projet en commun. S'il désire pour ses étudiants des lieux d'étude, il veut qu'ils soient confortables. Salles de réunion, piscine, parc et terrains de jeux sont à pour agrémenter leurs études.

Cette tradition perdure. De multiples spectacles de tous les pays sont proposés dans les belles salles qu'abrite la Maison Internationale. Cette dernière trône au milieu de toutes, dans sa robe Louis XIII imitant le château de Fontainebleau. Une sorte de clin d'oeil de l'architecte de Rockfeller, Jean Frédéric Larson, qui venait de restaurer Fontainebleau et Versailles. Si la Maison de l'Asie du sud est nous offre un salon central digne de l'époque coloniale, avec ses lions sculptés et son ses murs rechampis de rouge, la maison du Japon nous offre un jardin zen recomposé avec ses ingrédient de pierre de bonzaï. Sur le mur de la maison du Mexique, une frise de dieu Aztèques nous salue, alors que la maison du Maroc conserve son patio à colonnes mauresques.

Le Corbusier, lui, développe tous son sens de l'espace et la couleur, à la fondation suisse.

Pour les groupes: Visite tous les jours avec ouverture exceptionnelle de trois pavillon. Prévoir de bonnes chaussures de marches. Prix pour un groupe constitué: nous contacter au 01 42 80 01 54

Pour les individuels: pas de visite prévue pour le moment.

Px: 12 € + entrée.

Vous aimerez aussi  : http://www.europexplo.fr/visiter-la-sorbonne/

Aller à la barre d’outils