CYCLE VENISE conférences projection

CYCLE VENISE Conférences projection

De la victoire de Lépante à la chute de Venise .

Maitresse incontestable des mers au Moyen Age, Venise se voit peu à peu retirer ses possessions en Méditerranée par l'empire Ottoman. Affaiblie par sa lutte contre ce dernier, elle demeure néanmoins un centre intellectuel puissant. En effet, elle reste toujours au XVIIe siècle un grand foyer d'échanges philosophiques et religieux. Par ailleurs, elle attire l'élite européenne au point de prolonger de manière permanente ses carnavals au XVIIIe siècle et d'être un grand centre d'espionnage. Cette immense machine du renseignement attirera l'attention de Napoléon qui démantèlera méticuleusement tout ce que la ville avait d'atout politique.

Les ambassades de Venise et le rôle des espions : Casanova

Si la Sérénissime avait fondé sa politique extérieure sur le principe de neutralité, elle se voulait aussi maîtresse de la mer et de l'Europe. Pour cela, le rôle de la diplomatie était primordial et le rôle des espions, essentiel. Tout se passe dans le cabinet noir du Palais des Doges.

Au XVIe siècle par exemple, les frères Hurault ont pour mission de contrecarrer l'amitié entre Soliman et François Ier. Venise envoie des espions à Paris, dont certains savent qui a payé Ravaillac pour tuer Henri IV. Les espions vénitiens savent aussi qu'une révolution des Sans Culottes se prépare. Généralement ecclésiastiques, les espions à Venise communiquent « sous le masque » et profitent des réunions publiques pour se rencontrer. Certains réussissent leur carrière, d'autre non. Le plus connu d'entre eux est le célèbre Casanova.

Fêtes et carnavals , l'esprit vénitien et le théâtre de Goldoni.

Au regard des toiles de Canaletto, Longhi ou Tiepolo, l'on sent bien que toutes les rues de Venise étaient des lieux de fête. Bien-sûr, il y avait le carnaval qui durait jusqu'à la veille du Carême et qui bientôt s'étendra sur toute l'année. Les costumes étaient inspirés de la Comedia del Arte, le tricorne, le tabaro, la larva ou bien le masque d'Arlequin.

Goldoni était au centre de toutes ces inventions théâtrales. D'abord auteur de tragédies, il se tourna vers le théâtre burlesque proche du marivaudage. Nous étudierons ces aspects du carnaval et de la représentation théâtrale à Venise autour d'un objet essentiel: le masque.

La musique à Venise

Si les grandes institutions comme celles de San Marco ont accueilli Monteverdi en 1613, les ospedales comme celui della Pieta ont eu Vivaldi comme maître de chapelle. C'est dans ces institutions qu'on formait les plus belles voix des orphelines qui chantaient essentiellement de la musique religieuse.  (elles jouaient de la flute, du hautbois ou du violon et leurs concerts était très réputé) ; les églises et les théâtres accueillaient aussi les clavecinistes comme Scarlatti, Haendel ou Gluck. A Venise la musique était partout, dans les rues, les places, les théâtres, on se bousculait pour écouter les castrats, Safarelli, Farinelli ou bien la Faustina. Des concerts étaient donnés à tout moment avec des modes qui changeaient tout le temps obligeant les musiciens à se renouveler constamment..Nous dégusterons au cours de cette conférence, quelques morceaux choisis afin de redécouvrir Venise par l'histoire et l'ouïe.

CYCLE VENISE Conférences projection: Pour les groupes: cycle de conférence disponible tous les jours dans vos locaux. Renseignements 01 42 80 01 54

Aller à la barre d’outils