David Hockney un artiste a part

David Hockney, un artiste à part. Cet artiste britannique connu pour ses portraits et ses "swimming pools" a également peint des natures mortes, des paysages, et des scènes d'intérieur dans un style qui lui est propre.  La question de l'image et de la perspective a de suite été au centre de ses intérêts. Comparant la vision de l'espace des tableaux de Piero della Francesca, à notre vision contemporaine de l'espace, l'artiste conclue que la perspective n’existe pas.  L'art est sans doute ailleurs; les moyens techniques que nous fournit notre société permet de donner une autre vision de cet espace. La caméra, l'image polaroïd multipliée sur un même support, l'I-Pad..

"Je suis un artiste qui n'entre dans aucune catégorie, le monde de l'art ne sait jamais très bien où me placer". Voilà ce que dit let artiste britannique, né en 1937 et qui jouit aujourd'hui d'une popularité sans égal. L'art se déclare dans sa vie lorsqu'il a 11 ans. Il fréquente Bradford School of Art, où il développe ses talents de dessinateur et en sort diplômé en 1965. Il se tourne d'abord vers l'abstraction et l'art de Picasso, puis découvre les polaroïds et l'acrylique. Il réalise régulièrement des toiles souvent remarquées. Puis il voyage en Egypte et aux Etats-Unis. En Californie, il découvre les villas et les riches propriétés et le mode de vie de leurs propriétaires. Pour lui, c'est à la fois un phénomène social mais aussi une approche incroyable de la couleur et notamment des bleus. C'est Andy Warhol qui le confortera à réaliser sa série des "piscines", les fameuses Swimming Pools. Les acteurs de ses toiles évoluent dans un monde plat et figé et leur confort affiché nous plonge plus dans l'angoisse que dans l'allégresse.

Hockney peint de nombreux autoportraits ainsi que ceux de ses parents. Il affiche son homosexualité, et peint aussi des garçons sous les douches, des scènes d'intérieurs, des paysages. Les couleurs sont en aplats, les scènes nous apparaissent immuables, les personnages, d'un autre monde qui nous appartient pourtant. Ils évoluent dans un monde luxueux mais ce luxe est traité de manière morne et factice. Son œuvre qui s'affiche entre le Pop Art et l'hyperréalisme lui valent une notoriété certaine. Dans une video de la Tate Gallery de Londres, l'artiste s'exprime: Certains trouvent mon œuvre un peu décousue, mais je pense qu'il y a une continuité, dans la manière d'envisager le temps et l'espace. Le temps est élastique et je joue avec ça.

Hockney est moins torturé que ses coreligionnaires. Il montre une part de notre monde avec rigueur et froideur, mais ses couleurs claires et lumineuses nous enchantent.

Aller à la barre d’outils