France 1400 conférence projection

France 1400 conférence projection: du Louvre de Charles V au palais de Jacques Coeur, des Riches Heures de Jean de Berry à la Pieta d'Avignon, les princes s'émancipent de la tutelle de l'Eglise et la remplace dans son rôle de mécène. L'éclosion de la littérature courtoise et le regard naturaliste des enlumineurs, amènent les artistes à créer de belles images mais aussi des retables où les prémices de la Renaissance se font sentir ..

France 1400: Charles V dit le Sage est sans doute le premier roi de la Guerre Cent Ans à cesser de guerroyer pour gagner la confiance de ses vassaux. Une nouvelle ère entre en scène avec lui, celle de la culture et de la littérature. La librairie qu'il se fait aménager au château du Louvre témoigne de son goût pour la littérature, ce qui ne l'empêche pas de protéger sa demeure en construisant l'enceinte de Paris qui subsiste encore. Son fils Charles VI hérite de sa collection, mais on est finalement mieux renseigné sur le mécénat de son épouse, Isabeau de Bavière. Cette dernière donne 12 enfants à la France et tient sa place d'épouse et de reine alors que la folie de son mari attire les dangereuses prétentions de ses beaux frères et des princes de Bourgogne. Sa connivence de femme avec l'écrivaine féministe Christine de Pisan est d'un remarquable modernisme: amour courtois oui, mais amour censé, amplifié, nuancé, poétique et mature, qui marche sur la route tracée jadis par Aliénor d'Aquitaine.

France 1400: Du mécénat des princes, on retiendra essentiellement celui des frères du roi: Louis d'Anjou, qui commande la tapisserie de l'Apocalypse d'Angers, seule preuve tangible de son goût, puisque toutes ses commandes ont été dilapidées pour financer ses guerres. Le duc de Berry est pour sa part un bibliophile intellectuel et découvreur de talent. Les Très Riches Heures ainsi que les Grandes Heures nous dévoilent l'art merveilleux et naturaliste des frères Limbourg et de Jacquemart de Hesdin qui apportent à la France l'amour du naturalisme et la recherche de l'espace.

Si la recherche des auteurs de l'Antiquité attire les mécènes, la dévotion à l'image de Marie ne fléchit pas. Les orfèvres l'ont bien compris, et livrent de magnifiques reliquaires et sulptures religieuses composés de statuettes émaillées de blanc, ornée de feuillages en or rehaussés de pierres précieuses. Les princes en raffolent et commandent des oeuvres somptueuses.

France 1400: A la fin de ces années 1400 qui marquent la rupture progressive entre l'art gothique et l'art de la Renaissance, c'est finalement le mécénat des ducs de Bourgogne qui l'emporte. Les sculpteurs de la Chartreuse de Champmol commandités par Philippe le Hardi, annoncent leur adhésion sans équivoque à l'art antique et naturaliste. Les peintres constamment en rapport avec leurs homologues flamands qui découvrent la peinture à l'huile, créent des compositions religieuses magnifiques. Résolument modernes, elles s'émancipent du répertoire décoratif médiéval des enluminures pour tendre vers un espace à trois dimensions, qui sera le maître mot des peintres de la Renaissance.

Pour les individuels Lundi 13 Février 2017 14h, Jeudi 16 Février 19h00 à Marvejols, 9 bd de Chambrun. Participation 7/5 €

Pour les groupes: Conférence d'1h30 disponible dans vos locaux au jour et à l'heure de votre choix.

Renseignements 01 42 80 01 54