La gare saint Lazare de Monet conférence projection

La gare saint Lazare de Monet conférence projection. Cette gare emblématique est témoins des progrès techniques du XIXe siècle. Elle est aussi un des édifices les plus illustres de Paris peint de nombreuses fois par Monet. Par là-même, l"artiste élaborait une nouvelle série après la cathédrale de Rouen et les Meules. Pour la première fois dans l'histoire de l'art, il peint la fumée et la pollution et en fait un sujet de prédilection pour montrer un monde en mouvement.

Inaugurée en 1848, la gare saint Lazare, ouvrait la voie vers Rouen et le Havre. Les artistes pouvaient ainsi peindre sur le vif des paysages qui leur offrait des motifs de l'eau et des fleurs. Pissaro fut le premier à en profiter. Joncking et Monet le suivirent. Mais en dehors de cette formidable nouveauté, la gare abritait l'une des plus belles inventions françaises: la locomotive d'Anatole Mallet. En effet, cette fameuse "boiteuse" dégageait alternativement la vapeur grâce à un clapet. Elle permettait à la locomotive d'aller deux fois plus vite. Monet plante sa toile dans la gare et peint cette machine. Cette dernière marque toute une génération puisque Zola la décrira aussi dans La Bête Humaine.

Monet peint la gare dans des tonalités bleues puis mauvres. Il change de place son chevalet et scrute la fumée de manière toujours plus intense. Tantôt la locomotive est le sujet principal de la toile. Tantôt, elle disparaît et la toile est inondée de fumée. Monet lui donne de la consistance alors qu'elle n'est que vapeur. Dans certaines toiles au contraire, elle se fait plus légère, presque transparente.

En dehors de la gare et de cette formidable invention qu'est la machine à vapeur, Monet peint aussi les transformations de la capitale. A commencer par les abords de la place de l'Europe. Cette dernière se dote d'un pont en fonte qui révèle la nouveauté des matériaux de construction, à l'époque de Baltard et de la Tour Eiffel. Les boulevards parisiens sont tracés. Ils sont bordés de beaux immeubles. Mais ces travaux d'Haussmann génèrent aussi de la poussière et de la pollution. Monet perpétue-t'il une peinture météorologique entamée par Turner. Une recherche approfondie sur le processus créatif de Monet nous permettra de mieux connaître l'origine de cette série.

Pour les groupes: conférence possible dans vos locaux aux jours et l'heure de votre choix. Renseignements: 01 42 80 01 54

Pour les individuels: : Conférence le samedi 28 Octobre 2017 à Mende au Provencal. Participation 7/5 €.

Vous aimerez aussi: : http://www.europexplo.fr/visite-culturell…rtier-de-leurope/

Aller à la barre d’outils