Le Montmartre des poètes

Le Montmartre des poètes. Montmartre a accueilli tous les poètes de notre culture. De Salmon a Paul Eluard, de Boris Vian à Verlaine, de Rimbaud  à Gérard de Nerval, de Paul Fort à Tristan Tzara...Notre promenade poétique nous mènera dans la Bohême littéraire à l'aube du XXe siècle.

Qu'est-ce que la poésie ? C'est l'art d'exprimer avec des mots et des phrases des sentiments cachés sur des événement tristes ou gais mais souvent nostalgiques. C'est aussi une manière de manier le texte en vers ou en alexandrins de façon à ce que chaque vers, rime avec le précédent.

Notre promenade ne s'attachera pas uniquement à analyser la poésie de nos artistes des années 1900. En effet, elle se consacrera surtout à évoquer leur vie et tous les détails qui nous les rendent attachants. Par exemple, lorsque Jacques Prévert s'installe à Paris en 1954, il s'installe à Montmartre. Avec Boris Vian qui habite le même immeuble, il organise des soirées mémorables dans un appartement qui a vu sur le Moulin Rouge. C'est là qu'il écrit de nombreux poèmes, tout en écoutant les diapasons de la trompette de Boris et plus tard, celles de Miles Davis. Peut-il se concentrer ? Oui, car musique et poésie font bon ménage...

Puis, en montant la rue Lepic, on emprunte des passages curieux. Et au détour d'une rue, on découvre la maison de Paul Fort , instigateur de l'Académie Littéraire de  la Closerie des Lilas.

Il faut nous aimer sur terre.

Il faut nous aimer vivants

Ne crois pas au cimetière

Il nous faut aimer avant.

A cette époque, Paul Fort invite les poètes et les exhorte à parler en vers....

Plus tard, il attire dans son cercle Apollinaire et Marie Laurencin car il a détecté leurs talent...Puis on trouve aussi celui l'immeuble habité par Jean-Baptiste Clément à qui l'on doit entre autre la chanson Le Temps des cerises.

Quand nous en serons au temps des cerises.

Et gai rossignol et merle moqueur

Seront tous en fête.

Es belles auront la folie en tête...

Et plus loin, quelle surprise que de découvrir la maison de Tristan Tzara....En effet, l'avenue Junot regorge de magnifiques villas dotées d'histoire. Mais il faut remonter plus haut, vers le, château des Brouillards où Gerard de Nerval écrit tant de texte.

Ce qui me séduit dans ce petit espace abrité par de grands arbres du Château des Brouillards , c'était d'abord ce reste de vignoble lié au souvenir de Saint Denis.....

Mais sa folie le pousse aussi à consulter le docteur Blanche qui possède sa maison dans les environs.

Plus loin, se trouve le Bateau-Lavoir où vivait Max Jacob :

On ne se baigne pas deux fois dans le même fleuve », disait le philosophe Héraclite. Pourtant, ce sont toujours les mêmes qui remontent ! Aux mêmes heures, ils passent gais ou tristes. Vous tous, passants de la rue Ravignan, je vous ai donné les noms des défunts de l’Histoire ! Voici Agamemnon ! voici Mme Hanska ! Ulysse est un laitier !

En effet, à cette époque, il partageait un atelier avec Picasso. Mais il préféra ensuite s'installer dans un petit studio, rue Ravignan.

Puis, lorsqu'on redescend vers le versant nord de Montmartre, on tombe sur la maison de Verlaine mais aussi sur celle de Rimbaud et de Debussy...

Alors, on évoque alors les premiers pas de Verlaine à Paris, tout jeune marié. Jusqu'au jour où il reçoit de Charleville Mézières un poèmes sublime de Rimbaud...

De nombreux autres poètes nous attendent encore...

Le Montmartre des poètes: Pour les individuels . Pas de visite prévue actuellement

Pour les groupes : Visite possible tous les jours à l'heure de votre choix