Le mouvement Fauve conférence

Le mouvement Fauve conférence. En 1905, Derain , Vlaminck, Matisse, Rouault, Manguin et Marquet exposaient ensemble au Salon d'automne. Leurs portraits et paysages constitués de couleurs pures défrayèrent la chronique. Ce qui poussa le critique Louis Vauxcelles à traiter leur art de peinture Fauve. Ainsi le Fauvisme était né. Cette conférence vous en retracera l'histoire et les grands moments.

Tout commence avec l'attrait de certains peintres pour la lumière du midi. En effet, durant l'été 1904, Matisse et Derain peignent ensemble. Si Matisse reste encore dépendant du pointillisme, Derain préfère les larges aplats de couleurs pures. Pour lui, le pointillisme à l’extrême devient du "confétisme" et là n'est pas sa voie. La même année, Derain rejoint Vlaminck à Chatou et décide de créer avec lui un atelier qu'on appellerait école. Vieux rêve de tous nos peintres du siècle dernier: l'atelier du midi, l'école de Pont-Aven...Ici il s'agit de "l'école de Chatou".

Là, Vlaminck s'attache à peindre la Seine à Bougival ou les entées de villages. Et lorsqu'il vient à Paris, il suit les pas de Toulouse-Lautrec et peint des portraits caricaturaux où la couleur pure raffermit la psychologie du personnage. Sa collaboration à Chatou avec Derain sera déterminante. Mais lorsque ce dernier lui propose de partir pour Collioure, il refuse et continue une partie de sa carrière à Paris.

Pendant ce temps, quelques peintres originaires du Havre se plaisent à peindre le port avec les mêmes techniques de couleur pure. Le premier est Albert Marquet, qui nouera plus tard une amitié durable avec Matisse. Son handicap à la jambe l'oblige à limiter ses paysages à des ports vus depuis sa fenêtre. Mais ils sont admirables. Les drapeaux de couleurs flottent au-dessus de silhouettes esquissées. Ainsi, lambiance du port est là, avec le frémissement de l'air du large et de l'aventure humaine.

Par ailleurs, Dufy travaille aussi sur les mêmes thèmes mais il s'essaie d'abord sur les ports des Flandres avec Braque . Mais le fauvisme de Braque n'est pas celui qui s'intéresse à la couleur mais à la mise en abîme de la perspective convenue. Aussi, on sent là le futur cubiste qui fréquente un mouvement pour sa modernité plus que pour sa recherche colorée.

Ceux qui suivront, tels Camoin, Manguin , Van Dongen, qui ont fait de brillantes carrières dans ce mouvement, vous seront aussi dévoilés. Cette conférence vous initiera à la couleur et à un mouvement fondamental du XXe siècle.

Le mouvement Fauve conférence:

Pour les groupes: Conférence d'1h30 disponible dans vos locaux au jour et à l'heure de votre choix. Pour les individuels Conférence en Lozère à Marvejols, 9 bd de Chambrun jeudi 5 septembre à 14h30 . Renseignements au 01 42 80 01 54.

Renseignements 01 42 80 01 54

Aller à la barre d’outils