LE MYSTERE LOUIS XVII ET EGLISE SAINTE MARGUERITE

Le mystère Louis XVII et église sainte Marguerite: cette conférence  nous plongera dans l'histoire de la Révolution Française et des derniers jours du dauphin. Au soir du 10 juin 1795, on enterre clandestinement le corps d'un petit garçon mort au Temple et un témoin s'empresse pour marquer l'endroit d'une stèle historique car il s'agit certainement du dauphin, fils de Louis XVI et Marie Antoinette. L'église sainte Marguerite devient alors le lieu de recueillement de tous ceux qui regrettent la disparition de cet enfant et les malheurs de la Révolution. Mais après de nombreuses enquêtes, il s'avère que cette tombe cache d'autres mystères.

L'église sainte Marguerite a été élevée en 1634, dans un petit quartier du faubourg saint Antoine. C'est Antoine Fayet qui la fait construire à ses frais, selon l'habitude que de nombreux donateurs avaient sous l'Ancien Régime. L'église aux dimensions humaines, conserve sa nef aux arcades simples et son clocher pointu.

Dès 1669, les paroissiens sont nombreux à venir car la seule paroisse existante, Saint Paul-saint Louis, dans le Marais, est assez loin du faubourg. Si bien qu'au XVIIIe siècle, l'église est trop petite et on décide de l'agrandir par une nouvelle chapelle appelée chapelle du Purgatoire. La fresque qui la décore est en effet exceptionnelle et vient de faire l'objet d'une restauration exemplaire.

La fresque, œuvre de Paolo Antonio Brunetti (1723-1783) est mise en scène par un magnifique décor en trompe-l'œil d'un goût antiquisant: colonnes cannelées, et frise à la grecque encadrent la partie centrale représentant le "Passage des Ames du Purgatoire" (1761) réalisée par le même peintre. Entre les colonnes, des statues à l'antique sont également peintes en trompe-l'œil.

Le 10 juin 1795, vers 17h00, on signale l'enterrement d'un petit garçon mort dans la prison du Temple. De suite, le fossoyeur marque l'emplacement de la tombe par une pierre marquée de l'inscription "Louis XVII, 1785-1795).

Après la Révolution, on songe à préserver l'emplacement de ce petit cimetière qui devient un lieu de pèlerinage.

Depuis, plusieurs enquêtes ont été menées et la lumière a été faite sur cette tombe.

Occasion pour nous de faire le point sur les derniers jours du dauphin, le mystère Louis XVII et l'enquête historique sur le lieu et la date réels de sa disparition.

Aller à la barre d’outils