Les artistes du Pop Art mouvement américain

 Les artistes du Pop Art. Ce mouvement américain est né dans les années 60. Les artistes s'interrogent à cette époque sur le mode de consommation de nos société. Ils utilisent alors les images de la publicité, du marketing et les matériaux nouveaux tels que l'acrylique. Les principaux représentants de ce mouvement sont Roy Linchenstein, Andy Warhol, Jasper Jones et de nombreux autres artistes de ce célèbre mouvement américain des années 50.

Né dans les années 50 en Grande Bretagne, le Pop Art se révèle être un art de la culture de masse. En effet, le mouvement se construit sur l'art des affiches publicitaires, la bande dessinée, les objets de consommations ou les films de science fiction. Il s'avère être un héritier direct du dadaïsme, en renversant la signification des images ou en leur donnant un sens plus profond. Si le pop Art britannique se révèle académique, le Pop Art américain favorise l'ironie. Cela lui permet de dénoncer la puissance et la manipulation de l'image. Il se concentre à New York autour des figures de Andy Warhol, Roy Lichtenstein, Jasper Jones ou Claes Oldenburg.

Roy Lichtenstein qui maîtrise magnifiquement les techniques de l'imprimerie choisit d'abord de créer des toiles illusionnistes. Puis, il se penche sur la bande dessinée et agrandit des images dont il choisit précieusement le thème de la bulle : Oh Jeff, I love you too, but...Ainsi le cliché de l'image va au-delà de la simple peinture expressionniste. Elle minimise l'acte et le sentiment tout en lui donnant un sens populaire.

Claes Oldenburg sculpte en grand format des objets du quotidien. Une balle de volley, une petite cuillère. Ce sont des objets mou dont il agrandit les formats. Ce sont aussi des produits de consommation américaines : un hamburger géant, un cornet de glace ou de frites. Puis il utilise les objets de la maison moderne : le téléphone, le lampadaire, la prise électrique.

L'oeuvre de James Rosenquist est directement inspirée des affiches publicitaires. Mais sa manière de diviser ses toiles immenses en trois parties permet de multiplier les points de vue. Ses couleurs sont très vives, toujours teintées de blancs, et se rapprochent des couleurs publicitaires. Les figures de Kennedy et des voitures américaines reviennent souvent. Mais ses fausses images découpées peuvent se mêler à d'audacieuses compositions sérigraphiques.

La sérigraphie est aussi utilisée par Andy Warhol surtout pour ses fameuses icônes. Ces dernières se penchent sur l'utilisation de l'image par les personnalités artistiques ou politiques. Tel est le cas des portraits de Jacky Kennedy ou Marilyn Monroe.

Le Pop Art qui s'est développé durant les Trente Glorieuses est un reflet de la société de consommation. Les artistes déploient des techniques nouvelles, comme la sérigraphie, l'usage du caoutchouc, de la résine synthétique ou du plastique. Des produits qu'ils disent jetables mais qui ne sont pas biodégradables. Ils dénoncent avec ironie la culture de masse en soulignant ses travers avec joie.

 

Aller à la barre d’outils