LITTERATURE A SAINT GERMAIN DES PRES

Littérature  à saint Germain des Prés  

Si la littérature du début du XX e siècle est marquée par la prolongation du roman réaliste, la remise en question de la culture bourgeoise et l'inquiétude spirituelle pointent à partir de la Grande Guerre. (André Gide, Paul Claudel). Mais les auteurs ne sont pas encore tentés ni par l'avant-garde, ni par l'engagement politique.

Cependant, la précipitation d’événements historiques des années 30 en Europe, telles que la crise de 1929, le Front Populaire, le développement du fascisme et du communisme, les profondes mutations sociologiques de la France après la Grande Guerre, empêchent les auteurs de rester neutres. Saint Germain-des-Prés devient leur quartier.

Le message social ne suffit plus pour exprimer une idée, il faut mettre au point un nouveau genre, un nouveau style.

Les premiers à tirer sont les Surréalistes autour d'André Breton, comme Paul Eluard, Louis Aragon, Robert Desnos, Jacques Prévert et Boris Vian, qui créent un genre particulier en accord avec le monde des arts plastiques. Les caves de jazz de Saint Germain-des-Prés, les galeries d'art du quartier ouvrent peu à peu leurs portes à cette nouvelle avant-garde.

D'autres écrivains s'engagent dans l'action et le militantisme, comme Jean Paul Sartre ou André Malraux, d'autres enfin, produisent des œuvres où se mêlent littérature et philosophie, créant un nouveau genre : la littérature engagée : Albert Camus, Simone de Beauvoir, Ionesco.

De cette littérature engagée, celle de Jean Paul Sartre domine immédiatement l'après-guerre, avec l'Existentialisme, philosophie qui donne la primeur à l'action. C'est à travers elle que l'homme peut exister et construire sa liberté. Jean Paul Sartre ne cache pas ses sympathies marxistes. Albert Camus, lui, préfère un humanisme plus modéré, tout en insistant sur la révolte intérieure et la conscience de l'absurde. Quant à Simone de Beauvoir, elle ouvre une autre voie, celle de la recherche de l'identité féminine.

Cette conférence analysera l’Oeuvre des auteurs fondamentaux de cette époque, et, à travers des extraits littéraires, tentera de mettre à jour les nouveautés stylistiques et l'essentiel des idées prônées par chacun d'eux.

Gouter littéraire dans un café célèbre et méconnu.

Promenade de quaetier le Lundi 1er mai à 14h30

RV Métro Odéon sous la statue.

Renseignements au 01 42 80 01 54 Prix comprenant le goûter (boisson chaude et pâtisserie) et la conférence.

Aller à la barre d’outils