Mozart à Vienne conférence projection

Mozart a Vienne conférence projection. Le grand artiste a vécu dans la ville et y a composé ses plus belles œuvres. La relecture de ses partitions et de sa biographie nous permettra de mieux comprendre pourquoi Vienne où l'artiste est enterré, est si imprégnée de ses œuvres. Cette conférence fera le point de ce nous savons enfin du grand maître et de son rapport à Vienne

Mozart est intimement attaché à la ville de Vienne mais aussi à l'Autriche. Né en 1756 d'un père professeur de violon, le musicien apprend très tôt les rudiments de l'art dans sa ville natale de Salzbourg. Cette ville est alors une ville d'étudiants qui accueille des professeurs des quatre coins de l'Europe. La ville en elle-même est un véritable théâtre où les maisons rivalisent en beauté. Des enfants qui naîtront du couple Mozart, deux seulement ne survivront, Amadeus et sa soeur Marianne.

Léopold met très vite son fils dans l'apprentissage de la musique et découvre de suite son talent précoce. A l'âge de six ans, le jeune homme compose déjà un menuet. Il est attentif , vif, turbulent et insouciant, à la différence de son père, d'un naturel angoissé. Cependant, ce dernier pense que la carrière de son fils se fera à Vienne . Pour cela, il l'y emmène dans la capitale autrichienne avec l'espoir de le présenter à  l'impératrice Marie-Thérèse. Cette dernière est très enthousiaste mais elle ne donne pas de suites suffisantes pour faire vivre la famille Mozart. Aussi Léopold entreprend le voyage à Leipchitz puis à Paris.

En 1764, il est dans le salon parisien du prince de Conti. Puis il donne à Versailles un concert. Mais le public parisien se montre assez hermétique à la musique du jeune prodige. En effet, la Cour française à cette époque se préoccupe plus des querelles entre les Piccinistes et les Gluckistes que par la musique du jeune Mozart. La querelle entre musique allemande et musique italienne est alors au cour des sujets.

Puis, le jeune homme part à Londres où il obtient un certain succès, revient par Amsterdam et Florence. Mozart y fait son premier concert en 1770. Par la suite il se produit aussi à Milan mais cette expérience italienne se révélera aussi infructueuse. Aussi, les Mozart reviennent à Vienne et s'installent dans la maison qui constitue le musée actuel de Mozart dans la ville. Très vite l'archevêque de Salzbourg, Colloredo remarque son talent et lui commande quelques œuvres entre 1770 et 1770. Mais il traite Mozart comme un simple valet et cela, l'artiste ne le supporte pas.

Entre temps, notre musicien a rencontré Constance Weber dont il est fou amoureux. Il l'épouse en 1782. Mozart a 26 ans et Constance 18. Constance est musicienne et joue de la musique avec son mari, à la différence de la mère de Mozart. C'est alors une grande période de créativité. Le couple s'installe à Vienne qui vient d'échapper à deux fléaux: la peste et une nouvelle invasion turque. L'impératrice Marie-Thérèse est très respectée, elle incarne aussi l'Europe des Réformes. En 1789, le jeune Mozart crée Cosi Fan Tutte et dans la foulée, Les Noces de Figaro.

Mozart à Vienne conférence projection

Mozart n'a pas une très bonne santé mais il se révèle un bon vivant. Il produit de nombreuses pièces, boit du vin et du punch a volonté. A un certain moment il est très bien payé, gagnant jusqu'à l'équivalent de nos actuels 100 000 euros par an. Il écrit, produit, donne des concerts et des leçons de musique. Il est aussi catholique, pieux et très assidu aux offices de la messe. En même temps, il appartient à la Loge de la Bienfaisance qui soutient un esprit progressiste, rationaliste et pré-révolutionnaire. A partir de ce moment-là, on lui demande créer aussi bien des Te Deum que les airs à la gloire de la Franc-maçonnerie.

Lors d'un voyage Prague Mozart rencontre le librettiste Da Ponte, auteur du célèbre personnage de Figaro. Mais pour cette oeuvre majeure qui provient de l’ouvrage de Beaumarchais, on en exécute seulement  que 9 représentations.

Dans le même temps, Mozart développe le concerto, crée précédemment par des vénitiens tels que Vivaldi. Il fait intervenir tant qu'il peut le piano. Puis, il crée aussi des quintettes à corde qui sont les plus révolutionnaires de ses partitions. Il présente des pièces à Prague qui sont de réels succès, succès qu'il n'aura pas de la même manière à Vienne.

En juillet 1791, Mozart travaille  d'arrache-pied les répétitions de la Flûte enchantée mais il est aussi inquiet pour sa santé et celle de son épouse. L'accompagnant son épouse aux eaux de Baaden, il reçoit la visite d'un étrange personnage. Ce dernier lui demande de créer un Requiem. C'est en créant ce requiem que Mozart meurt le 5 décembre 1791 en écrivant le Lacrimosia.

Mozart à Vienne conférence projection disponible tous les jours dans vos locaux au jour et à l'heure de votre choix