OSCAR WILDE CONFERENCE LITTERAIRE

Oscar Wilde conférence littéraire : ce prince des poètes, dandy d'origine irlandaise marqua non seulement la poésie au siècle dernier mais aussi la société littéraire et artistique de son temps, grâce à ses mots d'esprit, ses conférences sur l'art, ses tenues excentriques et sa remarquable intelligence.

Cette conférence littéraire nous montrera d'abord qu'Oscar Wilde fut  formé à l'école de sa mère, Lady Wilde. Il fréquente son salon fort connu à Dublin, réunissant les hommes de lettres, artistes et journalistes connus de l'époque Victorienne. Mais la ruine et sans doute la calomnie poussent la jeune lady à transférer son Salon à Londres. Elle reçoit admirablement dans des conditions précaires et sait mettre en valeur les esprits qu'elle invite, à commencer par celui de son fils. Ce dernier avait conquis l'Irlande par ses mots d'esprit, il tentera de conquérir Londres par la même voie.

Et il réussit. En effet, Oscar Wilde est vite remarqué dans les milieux littéraires qui le reconnaissent comme le "plus grand causeur de tous les temps". Il sait mener les conversations, attirer les mots, les rattraper, les relancer avec une pique pleine d'esprit. Il est remarqué par John Ruskin, collectionneur et poète, ami des peintres. Ce dernier lance les Préraphaélites et Turner, prend sous sa coupe le peintre Burne-Jones. John Ruskin sera aussi la première grande rencontre d'Oscar.

La seconde rencontre sera celle de Sarah Bernhardt.

Car Oscar Wilde est poète mais c'est aussi et surtout un homme de théâtre. Il a une admiration sans borne pour cette grande prêtresse mais il crée lui-même des pièces à succès qui font rire tout Londres mais aussi l'Europe entière...sauf la reine Victoria. Et c'est de là que vient la limite de l'aura de notre artiste.

Oscar est homosexuel et entretient avec un jeune homme surnommé Bosie des relations amoureuses, théâtrales, littéraires et rocambolesques. Ils forment à eux deux les princes des dandys et de la liberté d'aimer. Cela n'est pas du goût du père de Bosie qui intentera au poète des procès interminables qui le conduiront en prison.

Le temps passe et comme le Portrait de Dorian Gray, le poète ne vieillit pas mais l'homme dépérit. Rongé par toute sorte de maladie et la pauveerté, Oscar vient s'éteindre à Paris dans un petit hôtel devenu aujourd'hui un lieu de pèlerinage.

L'œuvre du poète sera révélé ans cette conférence ainsi que ses amis, l'univers qu'il cotoya, non seulement celui de l'Angleterre victorienne mais aussi celui des grands hommes de lettres de son temps: Gide, Proust, Ruskin, Whistler et bien d'autres encore.

RV dans le salon de thé du Petit palais.

Conférence disponible aussi en projection

Vous aimerez aussi:  : http://www.europexplo.fr/debussy-et-les-arts/

Aller à la barre d’outils