La Place de Clichy conférence goûter

La place de Clichy conférence goûter dans un lieu historique  qui fut un rendez-vous des peintres.  Manet et Bonnard peignirent la place de Clichy  depuis ce lieu. Cézanne venait chercher ses couleurs à proximité. Zola y écrivit, ainsi que Céline. Enfin, Truffaut  filma les lieux. Cette description de la place de Clichy au fil de son histoire  nous transportera dans le monde des peintres et des écrivains. Un voyage dans le temps, dans littérature et l'art, dans un univers très parisien...

La place de Clichy doit sa configuration à la destruction de la barrière d'octroi que Nicolas Ledoux avait construite en ce lieu. Lorsque l'enceinte des Fermiers Généraux fut détruite en 1860, Napoléon III demanda la création d'une statue. Cette dernière devait marquer le souvenir de la résistance des parisiens face à la coalition ennemie en 1814. En effet, le général Moncey, debout sur la colonne marque par son élan dynamique, la défense de la capitale. Malgré tout, la Ville dut capituler et accepter les conditions autrichiennes, russes et prussiennes.

De nombreuses cartes postales témoignent de la circulation et de la vie intense de la vie intense de la place.  Celle-ci se concentra surtout dans les années 1880. Les omnibus fera place au tramway puis au bus.

La présence de la barrière d'octroi à la place de Clichy avait favorisé la création de débits de boissons et de boutiques de curiosités. Cet emplacement idéal leur permettait d'échapper à la terrible taxe de l’État. Ainsi, l'avenue de Clichy qui part de la place en direction de Clichy, était bordée dans ces années 1890 de cabarets célèbres. C'est le cas du cabaret du Père Lathuile, un lieu de rencontre et de jeu où l'on peut peindre, discuter et jouer au billard.

De nombreux peintres qui habitent ce quartier de la place de Clichy et viennent s'y retrouver. Ils achètent en même temps dans la boutique voisine leurs couleurs et matériel de peinture chez le père Tanguy. Dans son roman l'Oeuvre, Emile Zola décrit ce café. Non loin, le café Guerbois, rendez-vous des impressionnistes, est le pied-à-terre de Manet qui le brosse dans plusieurs toiles. Le café passe de mains en mains jusqu'à ce qu'il devienne une salle de cinéma.

Renoir, Caillebotte, Pissaro, Utrillo et bien d'autres encore peignent la place. Plus tard Bonnard réalise une de ses plus belles œuvres parisiennes depuis la terrasse du Wepler.

L'écrivain Céline n'habite pas très loin de la place de Clichy et décrit ce quartier qui l'a tant marqué, avec émotion. Baudelaire n'est pas très loin non plus. Quant à Verlaine, il fréquente le "Rat Mort" de la place Blanche. Et puis les chanteurs écrivent des paroles émouvantes sur ces lieux, de Julien Clerc à Polmareff, de Barbara à Vincent Delerm. Un lieu chargé d'histoire et d'émotion que l'on dévoilera avec documents inédits et anecdotes piquantes.

Pour les individuels: Pas de conférence prévue.  RV M° Place de Clichy Terre-plein central.

Pour les Groupes: conférence-goûter possible tous les jours sauf le dimanche. (Cette conférence peut aussi  se faire en version déjeuner/brunch suivi d'une visite de quartier ).Renseignements au 01 42 80 01 54

Aller à la barre d’outils