Prague gothique et baroque conférence projection

Prague gothique et baroque conférence projection. Au cœur de la Bohème la capitale s'est développée sous la dynastie Presmyslides et sous la dynastie des Habsbourg. Ces deux familles ont marqué durablement le style de cette ville par leur mécénat. En effet, la cathédrale saint Guy d'une part, chef-d'oeuvre gothique ainsi que le château de Karlstein sont un témoignage de l'influence de Charles IV. Puis, les collections baroques et les sculptures du pont Charles sont un reflet du goût de Rodolphe II. Ils sont aussi celui des goûts baroques Jésuites de la Contre-Réforme. Ainsi, la ville se dote alors des plus belles églises et couvents baroques. Quant à l'architecture civile, elle se singularise par des palais aux accents italiens mais dont les sculptures baroques rappellent le style allemand.

L'empereur Charles IV élevé à la Cour de France savait ce qu'était l'importance d'une couronne. Lorsqu'il devient roi des Romains, empereur germanique et roi de Bohème, il décide de construire un château pour en abriter les joyaux. Dominant la vieille ville commerçante qui s'organise autour de la place du marché, la cathédrale s'élève. Charles avait pensé d'abord à Matthieu d'Arras, puis il se tourne vers un architecte allemand, Parler. Tandis que le chantier se développe, toute une école de peinture s'organise pour décorer les églises. Si les peintres utilisent encore le fond or, l'organisation spatiale des scènes religieuses révèlent une influence italienne. En tout cas, les chantiers royaux révèlent la personnalité d'un certain maître Théodoric. Quant aux vitraux de la cathédrale, ils sont réalisés par Mucha. http://www.europexplo.fr/visite-de-lexpos…ee-du-luxembourg/

Lorsque la tourmente Hussite apparaît, les monarques doivent faire le dos rond mais regarder du côté de l'Allemagne qui sera, 40 ans plus tard, largement ouverte à la réforme religieuse. En effet, Jean Hus fait des prédications réformatrices dans l'église de Tyn. Il entraîne derrière lui aussi des bourgeois mécontents. A partir de là, les monarques doivent lutter pour maintenir le catholicisme. A une première période de tolérance, suit une période de répression que les Habsbourg sous la personne de Ferdinand II saura maintenir fermement.

Mais son successeur Rodolphe ne tient pas à gouverner sinon à faire de son pays un centre culturel. Tel le prince de la Renaissance, l'univers et ses mystères naturels l'attirent. Ainsi il fait venir les artistes du monde entier pour remplir ses collections. Tandis que l'ordre jésuite reconstruit les églises de la ville en faisant appel aux meilleurs fresquistes, la noblesse enrichie par la guerre de trente Ans construit palais et jardins. Nous les découvrirons.

Pour les groupes, conférence disponible tous les jours dans vos locaux.

Pour les individuels, conférence Mende au Provençal le samedi 21 Avril à 14h30. Px: 7/5 € renseignements au à 06 55 58 76 89

Aller à la barre d’outils