Purcell conférence

Purcell conférence : ce musicien baroque à la Cour d'Angleterre écrit les plus belles odes et songs dans un contexte historique tourmenté de la Cour des Stuart au XVIIe siècle : la peste, l'incendie de Londres, Puritains et Papistes. Purcell apporte à l'Angleterre son premier Te Deum et un de ses plus beaux opéras, des anthems et des mélodies magnifiques que nous écouterons après leur présentation.

Lorsque Purcell entre dans l'histoire de l'Angleterre, deux grandes institutions dirigent le monde de la musique, la Chapelle Royale et l'abbaye de Westminster. Le père et l'oncle du musicien sont tous deux ténors dans ces grandes institutions et travaillent des sujets classiques pour la Couronne tout en cherchant la nouveauté. En 1649, Cromwell prend le pouvoir et les Puritains considèrent la musique et le théâtre comme source de corruption. L'idée qu'ils se font de la musique d’Église a de quoi faire fuir tous les musiciens du coin. Les salles sont fermées, les orgues démontés.

En 1661, l'arrivée au pouvoir de Charles II sonne le glas de la loi puritaine, les théâtres rouvrent, les chœurs emplissent à nouveau les églises. C'est une aubaine pour la famille Purcell qui peut de nouveau proposer ses services.

C'est dans ce contexte que Purcell naît en 1659. Sa famille habite le quartier sainte Margaret. Les amis de son père jouent du luth, du clavecin, du violon à tout moment dans la maison familiale. Purcell évolue dans cette ambiance. Mais en 1664, la mort subite de son père l'oblige à entrer à la Chapelle Royale et suivre un enseignement propre à travailler à son tour.

Son maître John Low repère ses talents et le propulse au devant de la scène musicale en le faisant nommer organiste du roi. Mais la mort rôde à nouveau à travers la grande peste puis l'incendie de Londres. La mort partout présente n'aura de cesse de hanter le musicien qui perdra aussi ses quatre premiers enfants, tous des garçons.

Mais Purcell aime la vie et ses partitions pour l'ode à Sainte Cécile, qu'il fournit dès l'âge de 22 ans émerveillent les musiciens mais aussi cette clientèle privée qui joue de la musique et chante également. Les song de Purcell ont un grand succès.

Après la mort de la reine Marie, grande protectrice des arts, Purcell se tourne alors vers le monde du théâtre et se lance dans ce sublime opéra baroque, Didon et Enée et crée ainsi un genre spécifiquement anglais de l'opéra, qui se démarque du genre italien. Mais son opéra ne connaît pas de succès si bien qu'il se tourne vers le genre « historique » et met en musique King Arthur qui couronnera sa carrière.

Purcell est aussi chargé de la musique des funérailles de la reine Marie et crée une musique plus ample, plus grave et travaille ensuite à un nouveau genre le semi-opéra avec The Indian Queen.

Artiste génial, sans doute surmené. Professeur, éditeur, inventeur d'une méthode pour ses élèves, il écrit près de 90 pièces dans les 6 derniers mois de vie.

Il meurt à 36 ans, sans doute de tuberculose, le 21 novembre 1695.

Cette conférence fera revivre son art dans le contexte historique de l'Angleterre baroque, accompagnée de l'écoute de morceaux choisis et présentés.

Pour les groupes: Conférence disponible dans vos locaux au jour et à l'heure de votre choix tous les jours sauf le dimanche.

Pour les individuels: conférence donnée à Marvejols, le samedi 21 Janvier à 14h00 à Marvejols 9 Bd de Chambrun. Participation 7€ /5 €

Renseignements au 01 42 80 01 54

Aller à la barre d’outils