Les routes de la soie déjeuner conférence

Les routes de la soie déjeuner conférence dans un restaurant Ouzbek, de Samarcande à Boukkhara, les secrets de la route de la soie et de ses grands noms, Zoroastre, Gengis Khan, Tamerlan...vous seront dévoilés au cours d'un repas d'une cuisine authentique, agrémenté de photographies et documents qui étaieront notre voyage.

C'est en découvrant les chameaux de Bactriane qui résistent à une température extrême que le général chinois Zhang Qiang attisa en 139 av JC la curiosité de son empereur. Non seulement ces chameaux attiraient sa convoitise, mais aussi les chevaux de Fergana, les fameux chevaux célestes qui pouvaient emmener rapidement à des distances vertigineuses, une armée de conquête. L'empereur avait une monnaie d'échange : la soie, une étoffe magnifique et soyeuse fabriquée selon un secret que la Chine tenait depuis les temps ancestraux et qui faisait fureur dans toute l'Asie Mineure. Cette soie servit dès lors de monnaie d'échange contre les chevaux et les chameaux, et les commerçants chinois n'empruntaient rien d'autre qu'une vieille voie arpentée jadis par les troupes d'Alexandre le Grand. La suite vous sera révélée après avoir dégusté l'assortiment d'entrées composés de Samosas, raviolis cuite à la vapeur et salade ouzbek.

Avec le temps, les Nomades des routes de la soie apportèrent avec eux des objets d'échanges mais aussi des idées, des religions, des poèmes. Ainsi, la route de la soie véhicula les idées de Zoroastre qui vouait un culte unique au dieu Ahura Mazda, mais aussi le Nestorianisme, la religion bouddhiste et enfin l'Islam. L'essor de cette route attira les convoitises de Gengis Khan qui rassembla une troupe de Nomades de l'Asie de l'est pour envahir toute la région, détruire une grande partie des oasis avant de mourir en 1227. Son petit-fils Kubilaï Khan saura mieux dialoguer avec l'Occident et acceptera à sa cour le jeune Marco Polo.

Le siècle suivant est marqué par la personnalité de Tamerlan, que nous évoquerons, autour d'un Plov, fameux plat traditionnel ouzbek à base d'agneau, de riz et de pois chiche parfumé aux épices. Ce dernier donnera ses lettres de noblesse à Samarcande, haut lieu des routes de la soie. De belles photographies vous montreront ses créations dans la ville, autour du Registan, la grande place bordée de madrasas offrant une débauche de majoliques somptueuses.

Au dessert, on vous évoquera Boukkhara, autre étape des routes de la soie, et patrie des grands poètes de l'Orient et du médecin Avicenne. La ville entourée de remparts est célèbre pour ses halles en coupole, la coupole des Changeurs, celle des Chapeliers où l'on pouvait acheter toute sorte de turban ou calottes brodées d'or et d'argent. Au centre, le célèbre minaret Kalian de 47 mètres de haut, est devenu le symbole de la ville.

Un panorama de l'Ouzbekistan actuel sera évoqué au café...

Une conférence d'1h15 agrémentée d'un repas complet servi dans un restaurant authentique et convivial.

Pour les individuels : Pas de repas prévu pour le moment.

Pour les groupes : repas conférence disponible tous les jours sauf le dimanche.

Tarifs et renseignements au 01 42 80 01 54 

Vous aimerez aussi http://www.europexplo.fr/visite-quartier-indien-de-paris/

 

Aller à la barre d’outils