Visite de Saint Benoit-sur-Loire excursion

Visite de Saint Benoit-sur-Loire excursion accompagnée de la visite du château de Sully sur Loire vous permettra d'admirer une abbaye romane de grande pureté et un château restauré entièrement meublé.

Lorsque Saint Benoit de Nursie, devient en 510 ap JC abbé dans une petite communauté, les moines qui la constituent ont bien oublié les principes d'obéissance et de pénitence de la règle de saint Pacôme. Soucieux de revenir à ses préceptes d'origine, il entreprend de réformer les monastères et crée un ordre encore en vigueur aujourd'hui. Il fonde un premier monastère de 12 maisons dont la renommée lui attire vite des ennemis, ce pour quoi il décide, avec ses compagnons, de se retirer au Mont Cassin. Il y construit un second monastère, mène une vie remarquable, fait des miracles et meurt très pieusement en 547. Sa règle se base sur 4 points que sont l'amour de Dieu, la pénitence, la charité et le silence. La vie monastique se partage entre la prière, le travail et la lecture et cette structure de vie influencera tout le monachisme occidental. saint-benoit-et-lordre-benedictin

Ses reliques furent recueillies en 655 à l'abbaye saint Benoit-sur-Loire qui fait figure de première abbaye bénédictine de France et la même année, les fondations de l'abbaye sont posées.

L'abbatiale magnifique frappe par l'étagement des masses de son chevet, parfaitement équilibré, muni de chapelles rayonnantes romanes qui construisent une sorte de pyramide équilibrée et surmontée du clocher pointu du transept. La tour porche est aussi une autre caractéristique de ce monument au point qu'elle en est devenue le symbole, avec ses douze portes ouvertes rappelant la Jérusalem céleste.

La pureté de la nef du XIe siècle vous frappera mieux encore, comme elle a frappé le poète Max Jacob. Poète et grand artiste, ce juif né à Quimper converti au christianisme après avoir eu la vision de la croix sur le mur de sa chambre, nous est plus familier dans les chansons de cabaret qu'il chantait debout sur la table, à la Closerie des Lilas. C'est alors l'époque de Montparnasse et de Picasso dont il partagera l'atelier du Bateau-Lavoir.

Arrêté et déporté à Drancy, il mourra en 1944. Un musée émouvant lui est consacré, nous ne manquerons pas de le visiter.

Après un repas dans une auberge traditionnelle de qualité, nous visiterons le château de Sully-sur Loire. Longtemps fermé pour travaux, ce château vidé et réhabilité nous offre aujourd'hui un panorama complet de que devait être ce château fortifié transformé en palais princier occupé par Sully.

La personnalité de ce grand ministre nous est évoquée d'abord par son tombeau (une copie seulement, puisque l'original est à Nogent le Rotrou), et par une succession de salle meublée dans un style Henri IV: lit à baldaquin, galeries de tapisseries, meubles aux bois torsadés, petits salons et même cabinet.

La restauration récente de ce château a été menée de façon remarquable et nous ne manquerons pas d'admirer ce petit chef -d'oeuvre.