Sainte Madeleine conférence projection

Sainte Madeleine conférence projection. Cette grande dame mystérieuse est une figure fascinante, mais qui est-elle vraiment, est-ce la pécheresse, la sœur de Lazare ou celle qui découvre le Christ vivant le matin de Pâques. Le rapprochement des Evangiles permet de se faire une idée des femmes qui suivaient le Christ. Et les peintres la représentèrent à leur façon et selon les époques. Pécheresse repentante? Méditative? Pardonnée? Sublimée? Cette conférence nous éclairera sur sa personnalité à travers ses représentations picturales.

Marie Madeleine est une figure fascinante parce qu'elle est belle. Mais elle est aussi pécheresse, en quête d'elle-même et du Christ qu'elle a choisi de suivre. De plus, elle tient toujours la première place dans les représentations christiques. On la voit tantôt essuyer ses pieds avec ses cheveux ou l'ondoyant. Elle le suit dans la vie, l'écoute quand il parle, lui demande de guérir son frère. Puis, elle le suit au cours de la Passion et reste à ses pieds quand il est crucifié. C'est elle qui l'ondoie, c'est elle qui le pleure.

Mais quand on parle de Madeleine, on évoque plusieurs femmes qui portent toutes le même nom. La tradition rapporte que lorsque Jésus va prêcher de villes en villes, une cohorte de femmes le suit. Luc nous parle de Marie, appelée Madeleine (qui avait été libérée de sept démons), Jeanne, femme de Kouza, l'intendant d'Hérode, Suzanne, et beaucoup d'autres. Mais cette Madeleine pécheresse et délivrée des 7 démons dont nous parle Luc est-elle la même que la sœur de Marthe et de Lazare qui s'appelle aussi Marie Madeleine ? Et qui est Marie de Magdala?

D'autres saintes sont aussi évoquées, Marie Jacobé et Marie Salomé. Ce sont les saintes Maries-de-la-mer qui sont venues en Camargue pour l'évangéliser. Elles étaient aux côtés d'une Marie Madeleine. Est-ce sainte Madeleine, venue en Gaule avec elles ?

C'est sans doute Grégoire le Grand qui a crée la confusion des genres en faisant de toutes ces femmes une seule et unique personne. Et les peintres ont suivi cette proposition.

Ainsi, Madeleine est présentée tantôt avec de longs cheveux, tantôt avec un pot à onguent, ou bien priant dans un lieu retiré et pleurant. De nombreux symboles se cachent derrière ces représentations et nous les évoqueront. Du Moyen Age au Concile de Trente, sa figure évolue. Mais à partir du XVIIe siècle, son rôle théologique grandit et prend une toute autre forme. Au XIXe siècle, elle devient une figure emblématique que les Symbolistes travestissent pour leur propre esthétique.

Enfin, les découvertes archéologiques du XXe siècle et les évangiles agnostiques nous plongent dans un abîme d'interrogations et de doutes que nous tenterons d'éclaircir.

Cette conférence tentera de faire la part du vrai visage de cette femme tant sur le plan artistique que sur le plan théologique. Elle établira aussi un état des lieux des figures de la Madeleine des origines à nos jours.

Pour les groupes: conférence d'1h30 possible tous les jours dans vos locaux (renseignements 01 42 80 01 54)

pour les individuels: Conférence le 12 Avril à 14h00 à Marvejols au 9 bd de Chambrun. Participation 7/5 €

Vous aimerez aussi : http://www.europexplo.fr/manuscrits-de-me…rence-projection/

Aller à la barre d’outils