Visite culturelle du quartier de l’Europe

Visite culturelle du quartier de l'Europe. Ce quartier crée par la construction de la gare saint Lazare attira les artistes impressionnistes et les hommes de lettres aux heures les plus créatives de notre société parisienne. Autour de la gare, les salons littéraires et les ateliers artistiques fleurirent à la fin du siècle dernier, de Mallarmé à Manet, de Zola à Sarah Bernhardt, une découverte très culturelle d'un quartier pourtant voué à l'industrie.

Pour construire la gare saint Lazare, les frères Perreire remuèrent des monceaux de terre. Ainsi, en dégageant le terrain nécessaire au passage des voies, ils firent sortir de terre un immense quartier qu'ils vouèrent à l'habitation et lui donnèrent un nom ambitieux: le quartier de l'Europe. En effet, un réseau de rues se dessina à partir de la place de l'Europe, formant comme une étoile suspendue au-dessus des voies. Chacune des rues portait le nom d'une capitale d'Europe, comme si Paris voulait se placer au milieu d'elles, dans la sphère des métropoles modernes du vieux continent.

Grues et pelleteuses firent émerger de terre des immeubles magnifiques, sous le regard fasciné et inquiet à la fois des écrivains et des peintres. Jean Beraud décrit la place comme un lieu de promenade où la verdure est absente, Caillebotte utilise les barres transversales du pont mettalique pour rythmer sa toile, Monet fait disparaitre les silhouettes des voyageurs dans la fumée de la boiteuse d'Anatole Mallet qui entre en gare. Zola dénonce les abus monstrueux dans son livre la Curée, sur un fond d'expropriations, affaires immobilières et crise financière.

Pour autant, la vie littéraire ne s'évanouit pas. Rue de Rome, Mallarmé réunit ses amis le mardi soir, boulevard Haussmann, les Daudet recoivent le tout Paris littéraire. Non loin de là, l'église saint Augustin aux allures byzantines arbore sa belle coupole de Baltard et attire les regards de Marcel Proust. Sa construction a généré un urbanisme large et aéré qui profita au boulevard Malesherbes mais aussi aux rues calmes et montantes des abords de Monceau. Là, les immeubes aux balcons ouvragés et aux porches majestueux cachent des histoires et des noms célèbres.

Visite d'1h30 pour tout groupe de 25 personnes maxi.

Renseignements au 01 42 80 01 54

Aller à la barre d’outils