Visite de la Chapelle Expiatoire de Paris

Visite de la Chapelle Expiatoire de Paris. Ce lieu de mémoire émouvant nous plonge dans l'une des périodes les plus troublantes de l'histoire de France. Conçu pour raviver la mémoire de la famille royale, il est construit sur l'ancien cimetière de la Madeleine. C'est là que furent enterrés Louis XVI et Marie Antoinette dans une fosse commune de fortune. L'élaboration du monument sous la Restauration soulève de suite des polémiques et devient source de controverse politique...

Dans la tourmente de la Révolution française, Louis XVI est exécuté le 21 Janvier 1793 et Marie-Antoinette le 16 octobre de la même année. Ils sont enterrés dans le cimetière de la Madeleine qui accueille déjà les corps des personnes exécutées entre 1792 et 1794. Parmi elles, celles de Charlotte Corday et des députés Girondins. Vingt ans plus tard, le frère de Louis XVI, le roi Louis XVIII, souhaite perpétuer leur mémoire. Entre la rancune contre l'injustice révolutionnaire et l'envie d'évoquer le martyr du couple royal, l'option choisie s'avère digne et retenue.

Ainsi, la chapelle arbore une silhouette antique avec sa forme carrée surmontée d'un dôme rond. De plus, le jardin qui la précède met en scène son caractère grave. Il appelle aussi au recueillement au milieu de ce quartier mouvementé du boulevard Haussmann et des théâtres. Cette influence antique est également celle des monuments funéraires de la Restauration. En effet, on les retrouve au cimetière du Pére Lachaise ou à Picpus. Ainsi, métopes, triglyphes, cartouches antiques accompagnent les guirlandes et couronnes ornés des monogrammes royaux. L'intérieur de la chapelle lui-même rappelle le Panthéon de Rome avec son plafond à caissons.

De chaque côté de l'autel, Bosio a représenté Louis XVI soutenu par un ange. Lui faisant face, Marie-Antoinette agenouillée devant la personnification de la religion a été sculptée par Cortot. Mais le gouvernement de Louis-Philippe chef de file des Orléans interrompt l'effort de deuil. Louis XVIII avait même entrepris la canonisation de sa belle-sœur. Aussitôt la polémique s'enflamme. Dois-on rendre un hommage si grand à une dynastie presque éteinte. Alors même que le doute plane sur la mort de Louis XVII et le sort de Madame Royale. Enfin, il apparaît très vite que le doute archéologique et la rivalité entre les deux branches de la monarchie sont au cœur du problème...

Conférence et visite disponible les mardis, jeudis, vendredis et samedis de 10h à 12h00 et de 13h30 à 18h30.

Renseignements au 01 42 80 01 54 ou sur reservations.europexplo@gmail.com

Aller à la barre d’outils