Visite de la rue oberkampf

Visite de la rue Oberkampf. Cette rue qui porte le nom d'un grand industriel du textile est aujourd'hui le centre d'un quartier en pleine mutation. Les commerces et les cafés entretiennent le caractère populaire et parisien de ce site, mais les ateliers d'artistes, les passages privés et les témoignages du "street art" dénotent la modernité récente d'un quartier en pleine mutation.

Lorsqu'on évoque la rue Oberkampf, on pense à ce grand industriel qui imposa en France se toiles indiennes exotiques et élégantes au XVIIIe siècle. Mais la rue est aussi le témoignage d'un des anciens chemins qui permettaient aux parisiens de se rendre au village de Ménilmontant. Ainsi, ce dernier, situé sur les hauteurs de Paris, était jadis constitué de demeures bucoliques et élégantes. De plus, il avait attiré Jean Jacques Rousseau pour ses pensées littéraires. Mais le philosophe fut surpris par l'agressivité d'un chien et l'anecdote est encore gravée dans les mémoires du quartier.

Aujourd'hui la rue porte les empreintes d'un quartier d'ouvriers qui eut ses heures de gloire au XIXe siècle siècle. En effet, il se développa à l'ombre du quartier de la Bastille dans des métiers de métal, du cuivre et de l'étain, des petits outils de métal réalisés dans des ateliers qui existent encore.

En 1980, le quartier était presque vide. Mais aujourd'hui, de nombreux ateliers restaient inoccupés, faute de locataires qui ne voulaient pas investir des rez-de-chaussées précaires. Ainsi, les ébénistes de la Bastille qui fuyaient les loyers augmentés trop vite, vinrent s'installer là. Ils investirent les anciens ateliers.

Aujourd'hui le quartier n'est ni bobo ni ouvrier, ni jeune ni vieux, ni bourgeois ni artiste, il est tout simplement parisien.

Notre parcours nous conduira vers ses impasses magnifiques qui restent encore ouvertes. Il nous conduira aussi à la découverte des artistes du Street Art. Ce dernier n'accueille pas seulement les fresquistes des murs vides et des palissades. Il accueille aussi et surtout des artistes connus, qui couvrent les murs à des endroits précis de peintures sur papier. Ces derniers reprennent le mode opératoire des affiches publicitaires. Ils les transforment en art graphique et publicitaire, issu du monde de la photo et de la BD du tatouage et de la fresque. Un monde à découvrir dans un quartier éclectique qui ressemble au Paris de demain. http://www.europexplo.fr/oberkampf-visite…rtier-street-art/

Pour les individuels: prochaine visite le 9 Mai à 14h30.

Pour les groupes, visites possibles tous les jours

Promenade d'1h30 pour un groupe jusqu'à 25 personnes.

Renseignements au 01 42 80 01 54

Aller à la barre d’outils