VISITE DES APPRENTIS D’AUTEUIL et RUE LA FONTAINE

Visite des Apprentis d'Auteuil et rue La Fontaine . La rue la Fontaine abrite de très beaux hôtels d'Hector Guimard comme le Castel Beranger ou l'hôtel Mezzara. Leur découverte ainsi que celle de l'institution des Apprentis d'Auteuil, son cloître et son église, seront une révélation des merveilles de cette rue emblématique de Paris.

Il est des rues de Paris vouées à des destins exemplaires : la rue La Fontaine en fait partie. Nonobstant son nom qui est celui d'un grand nom de la poésie française, elle possède aussi de très beaux hôtels particuliers, œuvres les plus réussies d'un autre grand nom : Hector Guimard.

Mais elle accueille aussi une institution remarquable par son projet mais aussi pour sa modernité : les Apprentis d'Auteuil.

En 1866 de nombreux orphelins errent dans les rues de Paris....

Si les filles sont accueillies dans des institutions féminines, les garçons sont livrés à eux-mêmes et finissent délinquants. Le Père Roussel assiste, impuissant, à leur enfermement à la prison de la Roquette et décide d'intervenir. Il place les enfants dans des ateliers qu'il a crée à Auteuil et leur donne un métier : cela deviendra « les Orphelins d'Auteuil ». Il loue alors une maison abandonnée rue Jean de la Fontaine à Paris où l'on apprend aux enfants à lire, écrire et travailler. Il crée aussi un journal La France illustrée pour faire connaître son institution et à cette occasion, crée une imprimerie et forme les enfants au métier d'imprimeur.

Savait-il alors que ce savoir-faire si connu de la maison durerait si longtemps ? En 1895, à sa mort, 15 000 enfants ont été formés et aidés dans cet établissement. L'institution traverse de nombreuses épreuves, la Grande Guerre, des difficultés économiques mais en 1923, l'arrivée du Père Brottier redynamise la Maison dans des conditions que nous vous expliquerons.

Aujourd'hui il n'y a plus de prêtres mais un aumônier et l'institution est tenue par des laïcs. Les enfants ne sont plus « orphelins » mais « apprentis ». Le ton est donné : c'est l'apprentissage qui sauve les enfants des rues et aussi des familles entières...

Avec le Castel Béranger, 14 rue de la Fontaine, Hector Guimard obtient le prix de la « plus belle façade de Paris » en 1898. Et pour cause, le jeu des pierres au rez-de-chaussée et des briques aux étages supérieurs, permet d'élaborer une façade d'une grande légèreté, chahutée soit par des bow-window artistiquement dessinés, soit par des travées de fenêtres marquées en reliefs sur le reste de la façade et ornées de briques blanches. Le jeu des ferronneries peintes en couleur amande verte, ajoute à l'élégance de l'ensemble tout en lui donnant une note Art Nouveau : le fameux « coup de fouet » conçu comme un « Z » stylisé, marque de fabrique à la fois de l'auteur et de son style.

Avec d'autres hôtels il est le fleuron de cette rue que nous arpenterons

RV M° jasmin. Conférence d'1h30 pour un groupe limité à 25 personnes. Renseignements au 01 42 80 054 ou reservations.europexplo@gmail.com

Aller à la barre d’outils