Visite du faubourg saint-Antoine

Visite du faubourg saint-Antoine à Paris. Cette visite  nous emmènera dans un dédale de cours privées, d'impasses pavées où les artisans doreurs et vernisseurs cohabitent avec les éditeurs de meubles anciens et modernes. Aujourd'hui les artisans ont changé, les habitants aussi, mais le faubourg demeure encore...

La Bastille et l'Arsenal formaient autrefois les limites de l'enceinte-Est de Paris. Les abbesses de saint Antoine régnent alors en maîtresses des lieux. Elles assurent la justice mais aussi, elles dinamysent la créativitté des artisans dont elles se sentent la charge dans ce faubourg. Certaines d'entre elles envoient les artistes talentueux en Italie afin qu'ils se forment au répertoire de la Renaissance.

Ces artisans sont ébénistes, tailleurs, orfèvres, bronziers. Ils se forment aux méthodes italiennes mais ils se l'approprient pour en faire un art personnel.

Ils travailent là essentiellement parcequ'ils ne sont pas assujettis à une terrible taxe d'importation sur tous les matériaux nobles. En effet, ils travaillent avec l'ivoire, l'ébène ou l'écaille, et sous le règne de Louis XIV, ils forment les éléments essentiels des belles marqueteries des meubles qui ornent encore nos châteaux. Merci à Colbert, qui les laissa créer, tout en cadrant leur travail et en le protégeant.

La colonne de la Bastille érigée aujourd'hui à quelques mètres de l'ancienne prison domine le quartier. Elle symbolise la liberté de travailler de ces artisans. Mais elle reflète aussi la suprématie de ces corporations qui ont protégé des années leur travaiil d'excellence.

Visite du Faubourg saint-Antoine

Pour créer une sorte de monopole mais aussi pour protéger leur savoir-faire, les grandes dynasties d'ébénistes organisent des mariages et des allliances au sein de leur famille. Telle famille de bronzier fait alliance avec une famille de doreur. Une autre famille d'ébéniste fait alliance avec une famille de tapissier. Au début du XVIIIe siècle, le faubourg est le lieu où les plus grands artistes du meuble se regroupent. L'ornemaniste Berain, l'ébéniste Boulle, le peintre Watteau, tous les artistes viennent joindre leur talent dans ce quartier qu'on surnomme encore "d'artisan".

Dans les annnées 1750, rue de Charonne, la manufacture Réveillon produit les plus beaux papiers peints du monde. Elle deviendra l'entreprise-phare de tout le quartier mais aussi de la France.

Les cours pavées, les impasses et les grands ateliers ouverts sur le lumière forment une spécificité au quartier. Ils sont aussi la matrice d'un urbanisme particulier à Paris sur lequel Haussmann n'a jamais eu d'emprise.

Visite du faubourg Saint-Antoine à Paris

C'est ce que nous découvrirons ensemble au travers des cours et jardiins secets....

Pour les groupes Visite d'1h30 avec casques audio obligatoires disponible dès le 1er septembre 2020.

Forfait visite de 150 € TTC pour un groupe de 10 personnes audiophones compris

Audiophones au   nombre de 10 nettoyés et mis à l'emploi de manière sécurisée pour les usagers. Certaines visites pourrot se faire à 15 personnes ou plus. Se renseigner au 01 42 80 01 54

Aller à la barre d’outils