Visite guidée de l’église du Saint Esprit

Visite guidée de l'église du Saint Esprit de Paris. L’École de Paris de Maurice Denis est fort bien représentée dans les fresques de sa nef. En effet, elles racontent l'histoire des chrétiens de leur origine à nos jours. Le style éclectique et sobre des différents artistes nous raconte l'histoire de l’Église depuis Rome jusqu'à nos jours. Puis, les grands ordres et les saints sont représentés de manière éducative et profonde. Leurs images nous font connaître intelligemment l'histoire de l'Eglise

L'église du Saint Esprit est une drôle d'église cachée donnant sur l'avenue Daumesnil. Elle cache bien des trésors. En effet, l'obscurité qui nous saisit lorsqu'on rentre, met en valeur l'illumination exceptionnelle dont vous bénéficierez au cours de la visite. Elle nous  permettra de découvrir l'immensité des fresques peintes sur les murs.

Paul Tournon, l'architecte, utilise le matériau du moment, le béton, pour réaliser une église fortement inspirée de sainte Sophie de Constantinople. On y voit un dôme culminant à 33 mètres de hauteur et des piles massives et discrètes, le soutenant.  Pour l'architecte, n'y a pas d'architecture religieuse, car toute architecture est religieuse en soi, pourvu que l'architecte ait le cœur humble.

Cette humilité est bien ce qui définit l'Ecole d'Art Sacré fondée par Maurice Denis, réunissant des artistes de tout horizon. Ces derniers sont spécialisés dans la représentation grave et émotive, des peintures religieuses de l'après-guerre. Ainsi, le maître réalise la fresque du chœur dédiée comme il se doit, à l'Esprit Saint. Et ce dernier insuffle l'esprit aux Pères de l’Église, de Saint Augustin à Saint Ambroise. Il le communique aussi aux papes réformateurs aux prêtres ouvriers. La peinture est claire et lumineuse, comme irradiée par un grand jet de lumière.

Puis, sur les murs de la nef, moins solennels, on peut voir la figure des fondateurs de l’Église. On y voit Christophe Colomb débarquant en Amérique Latine. Il est  accueilli par des Indiens nus et bienveillants, prêts à écouter les paroles bibliques des moines venus pour l'occasion. Plus bas, les cardinaux réunis à Trente pour réfléchir sur la position de l’Église romaine sur la Contre Réforme.

Plus loin, sainte Thérèse d'Avila, prise en extase, se tourne vers ses amis. Ils l'aideront à fonder l'ordre des Carmélites dans un milieu austère aux ordres nouveaux. Toutes les fresques sont propres à méditer sur la beauté de l'art et la transcendance des ordres spirituels.

Le style des artistes primitifs de Toscane domine à travers ces silhouettes sobres et épurées juchées sur des statues dans des paysages de Toscane.

Par ailleurs, les artistes comme Georges Desvallières, Marthe Flandrin ou Marie Baranger son très représentés. En effet, on peut voir leurs fresques réalistes et émotives à la fois, qui le classe parmi les plus grandes artistes des années 20.

Visite possible tous les jours. Renseignements au 01 42 80 01 54

Vous aimerez aussi  :  : http://www.europexplo.fr/visite-du-quarti…ise-saint-eugene/

Aller à la barre d’outils