Visite guidée de l’église saint Louis de Vincennes

Visite guidée de l'église saint Louis de Vincennes. Cette église dont la construction a débuté en 1914 est consacrée en 1924. Elle est l’œuvre des architectes Jacques Droz et Joseph Marrast. Grâce au béton armé, sa voûte se déploie à la manière des églises byzantines et comporte de multiples décors. Les uns sont l’œuvre de Maurice Denis et des peintres de l'atelier d'Art Sacré. Les autres sont de magnifiques céramiques de Maurice Dhomme.

UNE EGLISE AUX ALLURES BYZANTINES

La grande nouveauté de cette église réside dans l'abandon du style gothique ou roman et dans l'utilisation du béton. Aussi, la nef se déploie sur quatre grands arcs ogivaux qui culminent à 18 mètres. Ainsi, ils permettent d'amplifier l'espace. Cette disposition proposée par Jacques Droz et Joseph Marrast correspond aussi à l'évolution de la liturgie. En effet, il a sans doute été question de placer l'autel au centre de l'église. Mais le projet a été abandonné sans doute à cause d'une réévaluation budgétaire de l'ensemble.

Droz et Marrast emportent donc le concours en 1912 et après plusieurs réajustements, les travaux commencent en 1914. La Guerre ralentit les travaux, si bien qu'on n'inaugure l'église qu'en 1921. Par ailleurs, il faut attendre 1927 pour admirer le décor peint du campanile. Pour ce faire, les deux architectes ont choisi eux-mêmes les peintres. Il s'agit de Maurice Denis dont la foi est profonde et la modernité appréciée. Ce dernier, à la fois peintre et théoricien, dirigea le mouvement Nabis et les Ateliers d'Art Sacré. On lui doit aussi les fresques du chœur de l'église du saint Esprit de Paris et du plafond du théâtre des Champs-Elysées.

L'ATELIER D'ART SACRE

Comme beaucoup d'églises construites après la Grande Guerre, Saint Louis de Vincennes possède de magnifiques décors réalisés par les artistes majeurs des ateliers d'Art Sacré . En effet, Maurice Denis réalise dans le chœur, la fresque en hommage à saint Louis, ainsi que les Béatitudes. Il est secondé par Henri Marret, qui ne fait pas partie de l'Atelier mais sa Foi très profonde le rapproche de Maurice Denis. On lui doit les étapes du Calvaire. Sur les murs latéraux, des ouvertures discrètes sans vitrail forment une vaste rosace de ciment. Jadis, une quinzaine de lustres circulaires venaient soutenir l'éclairage.

La partie la plus colorée est sans nulle doute la chaire, chef-d'oeuvre de céramique vernissée d'Henri Dhomme. Ce dernier participe en même temps à la décoration de céramiques de plusieurs églises dans la Somme.

A l'extérieur, on peut admirer les nouvelles restaurations. Aussi, les pierres de meulière resplendissent dans leur tonalité mordorée qui remplacent les anciennes couleurs grisâtes.  Un bel auvent décoré par Henri Marret orne l'entrée principale, ainsi qu'une sculpture de saint Louis en béton. Une grille en ferronnerie de Raymond Subes l'entoure.

Pour les groupes: visite possible tous les jours sauf le dimanche

Pour les individuels: prochaine visite mardi 5 Février 14h30. Renseignements 01 42 80 01 54