Visite guidée du palais de justice des Batignolles

Visite guidée du nouveau palais de Justice des Batignolles. Ce monument babylonien qui domine Paris du haut de ses 160 mètres reflète la justice du XXIe siècle. Renzo Piano a conçu un bâtiment sous forme de trois unités bénéficiant chacune d'un jardin et accueillant des salles claires aux murs transparents. La salle des pas perdus est un chef-d'oeuvre d'architecture qui inspire la solennité et sécurité à la fois. A découvrir absolument...

On l'attendait depuis longtemps, ce nouveau tribunal dépoussiéré, aéré et clair. Ce tribunal rassurant qui permette de se dire que la justice transparente et lumineuse est toujours de ce monde. Renzo Piano l'a parfaitement compris et nous a livré ici une de ses plus belles œuvres...

De la lumière

Si la lumière doit être l'un des facteurs de vérité, elle est parfaitement présente dans l'architecture de Piano, notamment dans la salle des Pas perdus. En effet, ce grand hall spacieux et clair dominé par des escalators nous accueille dans toute sa splendeur. Les hôtesses du bureau central de renseignement nous dirige d'office vers l'une des 90 salles d'audiences qu'abrite désormais le nouveau palais. Enfin, les hôtesses du rez-de-chaussée nous dirigent très bien vers le second et quatrième étage où se trouvent les salles d'audience. Là, de larges couloirs structurent l'orientation des salles selon leur spécialité.

De la clarté

Au second étage, des panneaux lumineux très nombreux indiquent les affaires traitées. Ecrans visuels ou tactiles sont installés à chaque entrée de couloir. Dans la salle, murs couverts de bois clair, chaises et bancs ergonomiques, baie vitrée donnant sur Paris. Les jugements sont toujours publics et les salles spacieuses accueillent plus de monde.

Les avocats s'adaptent avec plus ou moins de bonheur. Mais ils refusent pour l'instant les boxes d'accusés en verre sous forme d'aquarium. Ils y voient en effet une présentation d'un accusé comme une bête en cage. Surtout s'il est en état de présomption d'innocence.

De la découverte

La justice ne change pas vraiment mais elle évolue. Aussi, notre visite s'attachera à découvrir comment ce site s'est adapté au développement tentaculaire de la justice sous toutes ses formes. On y évoquera le droit de la famille, des divorces, des émigrés, des vols à main armé, des litiges auprès des assurances, les droits d'auteurs sur internet, le droit à l'image...Droit civil, privé et correctionnel seront présentés au cours de cette visite où l'on assistera à un procès dans une nouvelle salle. On découvrira aussi le bâtiment et son avenir dans le Grand Paris.

Visite exceptionnelle pour les groupes à partir du 1er septembre 2018. Pour les individuels pas de visite prévue pour le moment

Renseignements 01 42 80 01 54.

Aller à la barre d’outils