Visite du musée Rodin

Visite du musée Rodin : Europ Explo organise des visites conférences dans les musées et expositions tout au long de l'année pour individuels et groupes constitués. L'hôtel Biron désormais rénové, dévoile les collections de marbres, bronzes et plâtres de Rodin dans un musée entièrement remanié, dévoilant une collection exceptionnelle. Les terres cuites de Rodin nouvellement présentées démontrent aussi la richesse de son travail d'assemblage et l'inventivité du maître dans le modelage des corps et des visages.

Lorsque les observateurs étrangers évoquaient au siècle dernier l'activité artistique de Paris, ils ne manquaient pas de citer le "Titan de la rue de Varenne". C'était ainsi qu'on dénommait le grand génie de la sculpture qu'était Auguste Rodin, dont on connaissait déjà les œuvres qui défrayaient la chronique: Balzac, l'Age d'Airain, le Baiser, la Cathédrale., les bourgeois de Calais.. Ses sculptures étaient si vivantes, les visages et les corps si proches de la réalité qu'on l'accusait même de ne pas faire de "modelage" mais du moulage.

Toutefois, le ministre des Beaux-Arts, conscient de sa valeur, avait mis à sa disposition le très bel hôtel Biron rue de Varenne, au coeur du faubourg Saint Germain, qui permet à l'artiste non seulement de travailler mais aussi de stocker ses marbres et ses blocs de pierre et, accessoirement, de recevoir les personnalités étrangères ou les clients-modèles.

Car Rodin faisait aussi des portraits. Loin d'être académiques, ces derniers étaient façonnés par de minuscules répartitions des masses, permettant à chacune d'elles de vibrer dans la lumière, rendant ainsi le modèle vivant comme prêt à parler. Les lèvres entr'ouvertes de ces visages, leurs cheveux, palpables et friables à la fois, les chapeaux dont les fleurs semblent s'ouvrir à nos yeux, les corsages aux dentelles chiffonnées, les cravates négligées, les chemises aux textures légères prisonnières de l'épaisseur d'un veston../visite-de-lexpos…au-musee-maillol/ ‎

Tous ces personnages regardent des corps qui dansent sous leurs yeux au milieu des salles d'exposition et s'enchevêtrent les uns dans les autres. Ils s'étirent et s'émancipent doucement d'un bloc de pierre ou de marbre, masse qui est l'essence même de la création, celle de Dieu. Car la création est divine et Rodin est un dieu. Celui qui façonne les corps et les fait sortir de la masse, tel Adam et Eve encore enchevêtrés, cherchant le souffle qui les fera sortir du néant. La main du sculpteur est ainsi faite qu'elle crée un corps à partir d'une matière pour le rendre vivant, mais il demeure souvent à l'état de matière. Rodin lui, les fait vivre au point qu'on se prend à vouloir les caresser et leur parler comme à des êtres vivants.

Jamais une collection n'avait été déployée avec autant de pertinence: elle présente en effet un ensemble exceptionnel d'esquisses, projets, versions, en toute sorte de matière, dans un cadre prestigieux de boiseries rocailles et plafonds sculptés donnant de plus, sur un jardin qui s'ouvre vers l'infini en plein cœur de Paris. Nous verrons aussi son influence sur la nouvelle génération de sculpteurs telle que Bourdelle /bourdelle-et-lantique/  et Germaine Richier

Prochaine visite pour les individuels: Pas de visite prévue pour le moment. RV 79 rue de Varenne. Px: 12 € + entrée

Ouvert  tous les jours sauf le lundi de 10h à 17h45

Visite guidée d'1h30 limitée à 25 personnes. Durée 1h30.

Renseignements au 01 42 80 01 54

Aller à la barre d’outils