VISITE DU SACRE-COEUR ET DE SON COUVENT

Visite du Sacré-Coeur et de son couvent: ce symbole religieux est aussi un lieu de mémoire et de dévotion, celui du martyr de saint Denis et du culte du Sacré-Coeur. La visite de cette basilique aux allures d'église byzantine nous révèlera l'histoire religieuse de la butte mais aussi l'immense rayonnement chrétien de ce lieu mondialement connu.

Dieu de clémence, Ô Dieu vainqueur, sauvez sauvez la France, au nom du Sacré-Coeur...Ce chant considéré par les historiens comme la Marseillaise catholique est en réalité une prière intime que chantaient les soldats sur le front, en espérant la clémence de Dieu.

Si le culte du Sacré-Coeur remonte à la vision de Marguerite Marie Alacoque, Visitandine de Paray-le-Monial, qui eut en vision en 1675, du Christ lui demandant de créer une fête dédiée au Sacré-Cœur, cette dévotion remonte en réalité à Clovis. En effet, ce roi des Francs fit de la Gaule la fille ainée de l’Église en se faisant baptiser et en entraînant avec lui son peuple sur le chemin de l’Église catholique. Ce symbole que nous évoquerons a engagé la France chrétienne dans un certain nombre de processions et de pèlerinages à chaque fois qu'elle fut mise en danger.

En 1870, lorsque le pape est fait prisonnier par l'Italie aux prises avec cette guerre civile qui la conduira à l'Unité italienne, la France chrétienne se sent menacée et invoque à nouveau le Sacré Coeur.

La colline de Montmartre qui accueille alors la Bohème et les plus grands peintres du XIXe siècle, n'en est pas moins un lieu sacré qui connaît depuis longtemps un pélerinage dédié au martyr Saint Denis. Le lieu est alors prédestiné à la dévotion et c'est sur ce lieu qu'on décidera de construire l'église. Le mystère du martyr de Saint Denis et de sa tête tranchée sera aussi évoqué.

Le Sacré-cœur de Montmartre donc, n'est pas une église comme les autres. On ne s'y marie pas, on ne s'y fait pas baptiser, mais on vient y prier le Sacré-Coeur et l'aide de Dieu. Le monde entier y est accueilli, de 6h00 à 22h30 et même toute la nuit, si on le demande.

Le couvent des Bénédictines abrite des sœurs qui accueillent les pèlerins depuis 1200. L'église romane de saint Pierre l'atteste et nous la visiterons. Nous évoquerons leur rôle aujourd'hui après avoir visité la superbe basilique, avec ses sculptures remarquables et ses mosaïques dignes de Byzance.