Visiter le collège des Bernardins

Visiter le collège des Bernardins et son quartier. Cette promenade historique vous fera découvrir le cœur du quartier latin des collèges médiévaux et de ses institutions. Outre la magnifique salle voûté du collège nous découvrirons aussi l'hôtel des Miramiones, les alentours de la rue de Bièvre sur les pas d'Abélard, Erasme, Calvin et Rabelais.

Au XIIe siècle, les étudiants de Paris suivent leurs cours au cloître de Notre-Dame où les forme les clercs. En réalité ce n'est pas tout à fait un cloître mais un ensemble de maisons dans lesquelles vivent les chanoines. On connaît aujourd'hui des clercs célèbres, tels Guillaume de Champeaux ou Roscelin. Mais à la suite d'une controverse spirituelle et philosophique menée par Abélard en 1106, Roscelin quitte le cloître et part enseigner à l'abbaye saint Victor, de l'autre côté de la Seine. Ainsi naît le quartier latin des étudiants, autour de cette abbaye saint Victor.  Elle n'existe plus maintenant et jouxtait jadis la place Maubert.

Par la suite, d'autres collège se forment tels le collège de Navarre et le collège de Montaigu. Ce dernier accueillit des personnages fameux comme Rabelais, peut-être Calvin et plus tard Ignace de Loyola. En 1257, Robert de Sorbon, confesseur de saint Louis, fonde la Sorbonne. Entre temps saint Bernard de Clairveaux a entamé la réforme cistercienne. Ainsi, la maison de Cîteaux fonde dans les villes des « maisons » relevant de saint Bernard. Ainsi fonde-t'elle le collège des Bernardins au XIIIe siècle, pour accueillir aussi des étudiants et les former à la théologie.

Le collège formait un ensemble de bâtiments comprenant une église, des salles de cour, un réfectoire, une salle capitulaire. Mais la Révolution disperse les religieux et les étudiants. Les bâtiments sont vendus comme bien national et tristement abandonné aux mains de plusieurs institutions.

En 2001, le cardinal Lustiger décide de redonner une dimension à l'enseignement religieux accessible à tous et décide de rénover les bâtiments. La partie historique a été restaurée par Jean Michel Wilmotte qui a su redonner la sobriété toute cistercienne des lieux. Après avoir découvert les lieux nous poursuivrons notre visite dans le quartier sur les pas d'Abélard, Bernard de Clairveaux et les religieuses de saint Victor.

Pour les groupes : Visite possible tous les jours sauf le dimanche

Pour les individuels :pas de visite prévue pour le moment

Aller à la barre d’outils