Visiter le musée Bourdelle

Visiter le musée Bourdelle. Ce grand sculpteur s'est toujours inspiré de sujets antiques. Du centaure mourant à l'Heraclès archer, de ses nymphes aux Vénus, l'artiste a constamment puisé dans l'esthétique épurée de l'Antique. Son "Heraclès archer" en est un vivant exemple. Mais ce sont ses femmes surtout, dont la calme posture rappelle les déesse antiques qui nous le rapproche des artistes anciens.

Né en 1863, Bourdelle fait son apprentissage à l'école des Beaux Arts.>Puis, il quitte cette école pour se rendre à Paris alors qu'il a définitivement choisi la sculpture. Il devient patricien chez Rodin et suit les pas de son maître en reproduisant ses œuvres. Puis il part en Pologne où il reçoit la commande du portrait d'Adam Mickiewitz. En 1910, il participe au grand projet de la décoration du théâtre des Champ-Elysées. Son style s'affirme avec le buste de Beethoven, Sapho et la France. Ses formes sont pures, presque géométriques, simplifiées, rigoureuses.

Puis il crée  une école et a parmi ses élèves Germaine Richer et Alberto Giacometti. Il achète avenue du Maine un atelier qui deviendra son musée. Avec son Apollon au combat, l'artiste s'émancipe enfin de l'art de Rodin. L'influence de l'Antiquité se fait de plus en plus sentir. Mais Bourdelle n'en demeure pas moins attiré par le dynamisme des poses et la tension des muscles. Son Héraclès s'en ressent. Les visages qu'il sculpte pour la tête de ce dieu antique ressemble aux figures romanes qu'il a dessiné à Moissac. Le dynamisme de la pose et la construction fondée sur l'équilibre et la tension influenceront ses suiveurs comme Henri Laurens ou Jacques Lipchitz.

Lorsque Bourdelle se tourne vers l'art égyptien, il tente de pérenniser les traits de Cléopâtre, à travers une petite figure de style antique. D'emblée, on retrouve la pureté des lignes de l’archaïsme grec. Sa Cléopâtre rappelle les Koré des Cyclades. Cette prise de partie marque Modigliani qui s'en souviendra dans sa Tête de femme.

L'Antiquité lui a montré la voie des formes pures et des thèmes éternels. Ces derniers se retrouvent dans les figures d'Apollon ou du centaure, de l'Heraclès ou de ses Bacchantes. La confrontation avec les œuvres d'autres grands sculpteurs, tels que Germaine Richer, Modigliani, Giacometti ou Picasso montrent l'influence qu'il exerça sur eux. Une façon pour nous de revisiter la sculpture du XXe siècle et de découvrir ce magnifique ateliers d'artiste.

Musée Bourdelle visite pour les groupes possible tous les jours sauf le lundi de 10h à 18h00

Pour les individuels pas de visite prévue pour le moment.